The Latest

Jui 14, 2014 / 1 note

Pourquoi la France va gagner le Mondial.

image

Excuse Blaise !

.

Coupe du Monde oblige, Avant-Garde se met au sport et joue les bookmakers. À vos marques… prêts ? Pariez !

Bon, on est tous à peu près certains que les Bleus ne soulèveront pas le trophée dorée cette année. Alors à défaut d’être championne, l’équipe de France gagnera au moins la Coupe du Monde … du style.

À la veille du premier match des Bleus au Brésil, nous revenons sur le maillot que notre équipe préférée portera au cours du mondial. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en jette ! « Beau, simple et sophistiqué », c’est ainsi que le décrit Martin Lotti, le Creative Director Nike Football qui a piloté le projet depuis Portland. En effet, ce maillot est un subtil mélange de style et de modernité, mêlé à l’exigence de la haute performance.

.

1. Le coq et le bleu à la lumière

.

Les Bleus n’auront jamais aussi bien porté leur nom. Le nouveau maillot fait la part belle à la couleur emblématique de la France grâce à un design épuré, iconique et mémorable. La Fédération voulait faire honneur à l’histoire et aux valeurs de la France ? Contrat rempli. Le coq et le bleu sont les deux premières choses qui nous frappent. Le maillot adopte un look résolument rétro avec un nouveau design du blason qui s’inspire de celui utilisé lors du mondial 1958 – celui où Just Fontaine avait inscrit 13 buts au cours de la compétition, record à battre. Une façon d’exprimer l’attachement à l’héritage du football hexagonal. L’authentique coq français est brodé au-dessus du cœur et sur le bas du numéro du joueur.

.

 image

.

2. Le style est dans les détails

.

Autre hommage à l’élégance française, Nike s’est inspiré de l’histoire de la ville de Nîmes, berceau du bien nommé « Denim » pour donner au tissu un aspect « toile de coton ». On remarquera également le petit triangle avec le drapeau français à l’intérieur du col qui plaira à Arnaud Montebourg.

.

image

Franck et son maillot. Ils sont beaux.

.

Enfin, les gars de Nike se sont lâchés sur le « col club » en faisant une petite entorse à l’histoire. En effet, pour mémoire, le col club n’est pas une spécificité française. Apparu dans la première partie du XIXème siècle, la légende veut que celui-ci provienne de l’uniforme des pensionnaires d’Eton, en Angleterre. Il a surtout été popularisé aux U.S dans l’entre-deux guerres où il a connu son apogée, avant de disparaitre des garde-robes. Subsistant dans les milieux du banking où il est synonyme de raffinement et de l’idée d’une richesse non ostentatoire, le col club revient à la mode en 2010.

.

3. Nike la chaleur brésilienne

.

Côté performance, le maillot est conçu pour favoriser la gestion de la transpiration et l’aération du footeux grâce à des zones spécifiques de ventilations découpées au laser.

.

image

.

En outre, les designers ont étudié de près la morphologie des footballeurs d’aujourd’hui afin de déterminer une coupe optimale permettant une meilleure fluidité des mouvements. Bref, Nike intègre maintenant l’idée du sur-mesure dans ses tenues.

.

 image

La version extérieure. Très propre également.

.

Enfin, pour les plus écolos d’entre vous, sachez que soutenir les Bleus c’est soutenir le développement durable puisque les maillots sont fabriqués en polyester recyclé. Vive la planète donc.

Pour conclure, « le nouveau maillot traduit la simplicité et la modernité du futur jeu de la France » dixit Nike. Bonne blague.

Bon à savoir, le maillot existe également en version femme avec une coupe ajustée. Parfait pour attirer l’attention de votre mec… et lui proposer une activité plus constructive que regarder le match à la télé entouré de ses potes et de son pack de bières.

.

 image

.

4. Guilty Pleasure

.

L’excellente marque parisiano-caennaise « Quatre Cent Quinze » propose une collection capsule spéciale Coupe du Monde.

Fun et qualitatif.

.

image

.

.

Muscle ton jeu Robert.

.

.

Hugo V.

mai 10, 2014 / 1 note

Le Retour Du Bob. Sérieusement.

Déjà pressenti en 2013, le bob fait son grand retour cet été. Une blague ? Que nenni. Alors vous feriez bien de vous y faire parce que le comble de la beaufitude est aujourd’hui un must.

.

"N’oublie pas ton bob !" Cette phrase ne vous dit rien ? Mais si, souvenez-vous, vous avez trois ans et c’est votre mère qui vous harcèle parce que le soleil tape et risque de transformer votre petite tête en citrouille. Fort heureusement, cela fait bien longtemps que cet accessoire douteux a disparu de votre garde-robe, au même titre que votre cagoule d’alors.

Alors pourquoi ce retour en grâce ? Bref flashback.

.

1. Le chapeau à Bébert

.

D’origine irlandaise, le bob (en anglais bucket hat) était traditionnellement porté par les pêcheurs pour se protéger de la pluie. Une fois n’est pas coutume, l’objet est récupéré par l’upper class britannique qui l’utilise lors ses activités de plein air, afin de prémunir sa chevelure rousse des rayons du soleil.

Importé aux Etats-Unis avec l’immigration irlandaise du XIXème siècle, le bob est rapidement adopté par les marines américains et intègre le vestiaire officiel de l’U.S Navy. Les français ne le découvrent qu’en 1944, lorsque les soldats américains libèrent la capitale. Taquins, les parisiens surnomment leurs sauveurs les Roberts dont le diminutif est Bob. Par extension, le sobriquet désignera notre couvre-chef.

Dès lors, le bob va rapidement être popularisé par le Tour de France via la distribution de chapeaux aux couleurs d’un légendaire apéritif anisé.

.

image

Bob et son bob. Swag.

.

2. De la rue aux podiums

.

Alors qu’en France Jacky et son bob ne font bientôt plus qu’un dans l’imaginaire collectif, aux U.S ce chapeau va retrouver ses lettres de noblesse grâce au mouvement Hip Hop courant années 1990. Le bob ira même jusqu’à devenir une pièce essentielle du vestiaire du B-boy et sera porté à l’envi par le visionnaire LL Cool J. Néanmoins le bucket hat restera une tendance de niche et ne s’imposera pas comme un standard de la garde-robe masculine.

.

image

LL Cool J avait déjà tout compris.

.

Si le bob fait son grand retour aujourd’hui, il le doit en grande partie à la popularité grandissante du streetwear, portée par des marques mythiques telles que ONLY, Supreme ou encore Obey. Celles-ci nous offrent quelques magnifiques réinterprétations du chapeau de pêcheur. Depuis plusieurs années, la tendance street occupe le devant de la scène et c’est tout naturellement qu’elle inspire les grands noms de la mode en 2014.

Le bob est donc désormais sous le feu des projecteurs. D’autant plus que certaines personnalités reconnues pour détenir le monopole du bon goût – Rihanna ou encore Miley Cyrus – se bornent à le porter en toutes circonstances.

.

image

Le bob version Street. Stussy.

image

Le bob version Podium. Akris.

.

3. C’est cool mais je mets quoi avec ?

.

Vous l’aurez compris, le bob façon 2014 est définitivement stylisé. Bien loin de celui de papi Robert. Adoubé par Vogue, il vous sera utile pour frimer dans un festival cet été mais n’en conservera pas moins ces qualités premières. Votre bob saura vous protéger des rayons du soleil mieux que quiconque. Il se pliera aussi pour entrer facilement dans la poche de votre manteau. Et si vous connaissez vos classiques, vous porterez un modèle avec deux œillets métalliques sur le côté afin de favoriser l’aération de votre boite crânienne.

Pour les hommes, Avant-Garde recommande le look marin intégral : ciré coloré, marinière, chino sobre et bateaux/espadrilles ou sneakers immaculées.

Pour la gente féminine, nous aimons le style boyfriend, idéal pour les festivals : sweat, chemise unicolore, legging imprimé floral, à assortir avec votre paire de Air Max ou vos Stan Smith.

.

image

Le bob ou la fille ? BWGH.

.

Que vous le portiez  avec un teddy ou assorti à votre jolie robe de printemps, le bob affirmera tour à tour votre désinvolture cool ou votre charme de vestale. Mais quoi qu’il dise sur vous, votre bob le fera haut et fort, sans détour.

 Alors si vous cherchez une alternative crédible à votre bonne vieille snapback cet été, n’hésitez plus.

Adoptez un bob.

.

4. La sélection Avant-Garde

.

image

Real McCoy’s

image

Thom Browne

image

Norse Projects

image

Stussy

.

5. Bonus

.

Schoolboy Q ne fait pas que porter le bob. Il est aussi capable d’envoyer du gros son.

.

.

.

Hugo V.

mai 3, 2014

UN ÉTÉ AVEC MESPADRILLES

Après avoir participé à la conférence Mode in Gem, les jeunes créateurs de Mespadrilles nous parlent de leur concept, leurs inspirations et leurs projets. 

———

Présentez vous :

Guillaume Lambert, 20 ans, 1ère année d’ESC parcours Management à GEM. Gérant associé - Responsable Commercial 

Gianni d’Agnolo, 20 ans, BTS Communication visuelle option Multimédia à Lycée Initiative. Associé - Responsable communication & marketing

Charles Bernardini, 23 ans, Ingénieur Estaca, Mastère Spécialisée Entrepreneurs à GEM. Associé - Responsable production & gestion de projet 

Quel est le concept que vous avez souhaité développer ?

Nous souhaitons proposer, à nos clients, la vente d’espadrilles de qualité, tendances ou personnalisables, fabriquées en France, via une boutique en ligne.

Comment vous est venu l’idée de créer des espadrilles personnalisables ?

Mespadrilles à l’origine, c’est deux amis d’enfance : Guillaume, l’entrepreneur aux milles et une idées et Gianni, l’artiste qui manie les crayons de couleurs comme personne.

En 2011, un peu avant le festival Rock en Seine, Guillaume a eu l’idée de customiser une paire de converse en fin de vie afin de porter une paire de chaussure originale pour l’occasion. Il a naturellement demandé à Gianni de lui personnaliser ses baskets.

La paire de basket colorée a rencontré un franc succès lors de l’évènement, faisant naître le projet Curtis (nom du projet à l’origine) !

Pourquoi avoir choisi les espadrilles ?

Tous les deux ont cogité ensemble sur ce projet pendant de longs mois : “Une paire de basket, c’est bien, mais ça existe déjà… -Alors pourquoi pas des espadrilles ? -La personnalisation d’espadrilles… du jamais vu! C’est cool et tendance, c’est sûr, ça va marcher !”

Où en est la société ?

Gianni et Guillaume ont rejoint l’incubateur de Grenoble Ecole de Management, IncubaGEM, en décembre 2013. C’est là qu’ils ont rencontré Charles. Il était membre de l’équipe d’IncubaGEM dans le cadre de son Mastère Spécialisé Entrepreneurs. Tuteur du projet, à l’époque, séduit, il a décidé de prendre plus concrètement part au projet en leur proposant de s’associer. Les deux amis ont naturellement accepté et aujourd’hui cette association a permis de structurer le projet et de le lancer.

La société a été créée en S.A.R.L, le 25/03/2014. Tous les trois sont associés et Guillaume a été désigné gérant. Les contrats avec les fournisseurs sont finalisés et le site web va être lancé début mai 2014. Ils proposeront d’abord des modèles de série, puis mi mai, le module de personnalisation sera lancé afin de permettre au client la création de sa propre paire.

Comment décririez vous Mespadrilles, votre univers…

L’univers de Mespadrilles se veut détendu, tendance, exclusif et qualitatif. Nous proposons un produit estival. En vacances pour être bien dans son esprit, c’est bien connu, il faut être bien dans ses pompes. La toile des Mespadrilles a un rendu unique qui procure un réel confort une fois chaussée. 

Le designer de la bande, Gianni (un italien dans la mode, ça fonctionne plutôt bien) a réalisé la collection 2014 avec pour l’instant 25 modèles de séries que nous avons voulu tendance. 

De plus, avoir une paire de Mespa, c’est avoir un produit unique. Pas la peine de préciser pour les modèles personnalisés, l’exclusivité du produit va de soi. Toutefois, même les modèles de séries limitées à 60 paires distribuées par mois, seront alors exclusifs. Enfin c’est aussi la qualité de la chaussure qui la rend unique. Nous travaillons actuellement avec l’une des dernières fabricantes d’espadrilles à Mauléon, dans le pays basque, capitale de l’espadrille. La maison Prodiso est composée de cinq couturières qui assemblent à la main les espadrilles dans un atelier on ne peu plus authentique.  

Quel est votre créateur préféré ?

Nous en avons choisi deux. Le premier influant dans la mode féminine : JC Castelbajac et le dernier influant dans la mode masculine : Masaya Kuroki, couturier de Kitsuné.

Qui aimeriez vous voir porter vos créations?

Arnaud Montebourg, il a déjà la marinière « made in France », pourquoi pas les espadrilles ? Et on va pas se le cacher ça nous ferait un sacré coup de com’. 

Norman, parce qu’il nous fait marrer et on en est sûr il va « adorer le concept »

Les Nuls, pour leur prouver qu’en espadrilles on n’a pas forcement des ampoules, qu’on n’a pas l’air d’un con et qu’elles tiennent bien plus de trois semaines. 

Ou partez vous en vacances avec vos espadrilles ?

Tout d’abord à Biarritz, pays de l’espadrille, obligé de rendre hommage. 

Puis en Bretagne, pour que Charles le troisième associé nous fasse découvrir sa région natale. 

Enfin au Touquet, parce que c’est vraiment trop stylé. 

L’info en bonus 

En cette période de morosité nous voulons surprendre en étant généreux. La paire d’espadrilles ne voyage pas seule, elle est livrée avec un sac en coton réutilisable, notamment pour la plage, un sticker pour décorer sa voiture, son casque … et une carte postale pour écrire à ses amis ou décorer son frigo.

———

Camille C. et Pauline R.

Mar 31, 2014 / 4 notes

GEM TON STYLE//MILAN FASHION WEEK

Du 21 au 23 Février était organisé un voyage à Milan durant la Fashion Week. Après avoir observé les street look à l’entrée des défilés Jil Sander, Dolce Gabbana et Trussardi, voilà ce qu’Avant Garde en a retenu.

On s’en inspire : le chapeau sous toutes ses formes, les baskets blanches, le pull classique de Kenzo, le total look bleu, le rouge à lèvres bien rouge et la pochette de soirée portée en journée.

Pour les mecs : les chaussettes apparentes de couleurs, les noeuds pap’ en toutes circonstances et la casquette encore et toujours.

On laisse à la Fashion Week : la couronne du Christ, le total look Vampire Diaries, le chapeau tête de lapin ET la robe imprimé orques d’Anna Della Russo, le style Robocop et la robe inspiration Mac Do (et oui même Moschino a le droit à l’erreur).

Encore un grand merci à la GP Milan Fashion Week pour ce voyage haut en couleurs !

Pauline R.

Mar 20, 2014 / 1 note

LES 22 COMMANDEMENTS DU PRINTEMPS-ETE 2014

image


1-Au pastel tu succomberas. Que ce soit du rose poudré ou du bleu ciel, les couleurs douces s’invitent dans notre dressing - Burberry.


2-Dans une jupe plissée tu te pavaneras. Aperçue chez Alexander Wang, la jupe plissée s’impose comme une pièce phare du printemps-été 2014 et serra mettre en valeur nos gambettes.

3-La paire de basket tu porteras. Cette saison, on troque nos runnings pour des pièces plus coutures comme celles du défilé Chanel.

4-L’art du défendras, en arborant des pièces à connotation artistique - Céline.

5- Le deuxième film sur la vie d’Yves Saint Laurent tu regarderas. En salle le 14 mai prochain.



image




6- A la tendance du bermuda tu t’essayeras. Le bermuda fait son grand retour cet été et pour éviter de tomber dans le look scoot de France, on le préfère ultra girly à l’image de ceux du défilé Mulberry.


7- Les imprimés géométriques tu oseras. Remarqué lors du défilé Balmain, l’imprimé pied de poule passera l’hiver avec brio. On pourra aussi jouer les Brigitte Bardot en arborant un imprimé vichy Carven.

8- La dentelle blanche tu porteras. Alliant romantisme et arrogance, la dentelle blanche incontournable de la maison Isabelle Marrant nous accompagnera tout l’été.

9- En enfance tu retomberas, en arborant des motifs plus fleuris que jamais. ( Carven )



image

10-Dans la marine tu t’engageras. A l’image de cette robe Acne, l’univers marin traversera l’hiver. On ne range donc pas nos marinières et on part à la recherche d’un col marin.


11- La perle dans tes cheveux tu arboreras. Véritable indémodable, la perle est à nouveau sur tous les rangs. On adore les chouchous Chanel ou encore les peignes à cheveux de la maison.

12- La transparence tu oseras. Cet été, on laisse apercevoir nos épaules et nos jambes avec des tissus légers à l’image des pièces Lacoste et Balenciaga.


13- A l’imprimé zébré tu cèderas. Pour le printemps-été 2014 on troque le léopard contre le zèbre et on opte pour des pièces fortes comme celles du défilé Vanessa Bruno.

image


14- Tahiti tu exploreras. Déjà présent l’été dernier, l’imprimé safari nous plonge en vacances avant l’heure - Hermes


15- Un sweat 90’s tu porteras comme celui du défilé Alexander Wang.

16- La collab’ Kway X Maje tu adouberas

17- Les fonds marins tu exploreras. Lors de son défilé printemps-été 2014, le couple New Yorkais à la direction artistique de Kenzo lançait l’imprimé aquatique. On adore tout autant l’univers à la fois décalé et romantique d’ Olympia Le tan.


18- Au corner Victoria Beckham du Printemps en février tu accourras.




image



19- La résille du acclameras. Finis le temps où la résille connotait avec mauvais gout, aujourd’hui elle s’embourgeoise et frôle le romantisme - Vuitton.


20- Avec du lamé ta tenue du boosteras. Aperçu dans beaucoup de défilé et notamment chez Lanvin, le lamé s’empare de notre vestiaire. Associé à des pièces sobres, il serra les réveiller.

21- Dans l’armée tu t’engageras, que ce soit en arborant l’imprimé camouflage classique ou plus girly - Carven 


22- Au palais Galliera tu iras, pour découvrir une exposition sur les années 50 pleine de promesses.

Camille C

Mar 10, 2014

DES RIDES A LA MODE

Alors que la jeunesse a toujours été de rigueur dans les magasines, les campagnes publicitaires et sur les podiums, la roue semble avoir tournée.

Jacky O’Shaughnessy est la nouvelle égérie d’American Apparel, elle a 62 ans et vient de poser en sous vêtements pour la marque américaine.

Elle avait déjà posé habillée pour la marque en 2011, mais cette fois-ci elle revient sans ses vêtements. La photo, atteignant les 18 000 likes sur Instagram, était accompagnée du slogan ‘‘Sexy has no expiration date.’’.

Bien qu’American Apparel soit l’une de ces marques qui aiment être provocantes dans leurs campagnes publicitaires, elle n’est pas la seule à avoir osé les mannequins dits ‘‘matures’’. En effet, Nars a choisi l’actrice britannique Charlotte Rampling (68 ans) comme  visage de la campagne 2014 pour célébrer les 20 ans de la marque. Marc Jacobs, lui, a fait appel à Jessica Lange (64 ans) pour représenter sa nouvelle gamme de cosmétiques. Sans oublier, les égéries l’Oréal Jane Fonda (72 ans) et Inès de la Fressange (56 ans).

Bref, les jeunes tops de 20 ans n’ont qu’à bien se tenir !

 

Pauline R.